Coaching

Concernant le coaching, nous vous invitons à nous contacter pour répondre à vos questions et élaborer ensemble une intervention. Toutefois vous trouverez ci-dessous quelques réponses aux questions les plus fréquemment posées.


  • Qu’est-ce que le coaching ?
  • Quelle est l’origine du coaching ?
  • Qu’est-ce que le coaching n’est pas ?
  • Quels sont les postulats du coaching ?
  • A qui s’adresse le coaching ?
  • Quand faire appel à un coach ?
  • Quels sont les différents types de coaching ?
  • En quoi consiste le coaching ?
  • Quelles sont les compétences du coach ?

Définition du coaching

Le coaching consiste en un accompagnement personnalisé d’une personne ou d'un groupe de personnes dans le développement de leurs ressources afin d’atteindre un objectif. L'accompagnement se réalise principalement sur les zones d'inconfort du client. L’intention sous-jacente à toute action de coaching professionnel est le développement de l’autonomie et de la performance.

Le coaching se distingue d’autres modes d’interventions (Parfois complémentaires) comme l’audit, la formation, le conseil, le tutorat, la thérapie, etc.

Le coaching : pour qui et pourquoi?

D’abord utilisé par certains sportifs, le coaching a longtemps été réservé aux cadres dirigeants. Aujourd’hui il s’adresse à toutes les personnes ayant besoin de soutien pour concrétiser leur potentiel. Actuellement, le coaching se développe principalement pour le middle management et les collaborateurs à fort potentiel.

Il est difficile de définir un critère précis. L’idée est de faire appel à un coach quand une personne ou une équipe n’arrivent plus à relever les défis d’une situation avec les ressources actuelles qui sont les leurs. Le coaching permet un gain de temps et d’énergie en apportant plus de garanties de succès.

Voici une liste (Non limitative) de thèmes d’intervention :

  • Clarifier ses objectifs professionnels.
  • Élaborer ses stratégies et ses plans d’action opérationnels.
  • Se préparer à des situations difficiles : prise de parole, négociation, etc.
  • Accéder à un autre niveau de savoir-faire et de savoir être.
  • Construire des relations professionnelles épanouissantes.
  • Mettre en place une organisation personnelle efficace.
  • Faciliter l’intégration d’un collaborateur.
  • Renforcer la cohésion d’équipe.
  • Mobiliser autour d’un  projet fort.
  • Booster l’équipe sur un objectif spécifique.
  • Harmoniser les relations internes «  Client – Fournisseur ».

Origine

L’origine du terme vient du mot français « coche » : celui qui guide l’attelage de la diligence.

Bien que l’emploi du mot en France remonte au milieu du XXème siècle, c‘est une pratique très ancienne qui se rapproche de la maïeutique de Socrate. C'est l’art de faire accoucher les esprits de leurs propres réponses.

Postulats du coaching

Le coach part du principe que la personne possède en elle les ressources et les capacités pour accomplir ce qu’elle souhaite accomplir. Une des fonctions du coach est de faire émerger ces compétences.

Différents types de coaching

Au sein des organisations se distinguent deux types de coaching : Le coaching individuel et le coaching d’équipe (Ou Team Building).

Processus

Le processus d’accompagnement se déroule au cours d’une suite d’entretiens de 1 à 2 heures en face à face ou par téléphone.

Le coach aide son client à :

  • Identifier ses objectifs.
  • Prendre conscience des enjeux.
  • Clarifier les obstacles.
  • Développer de nouvelles ressources.
  • Elaborer des stratégies.
  • Soutenir l’action.
  • Confronter avec bienveillance.
  • Encourager son client
  • Développer l’autonomie.

A tout moment, le client reste libre et responsable de ses décisions et de leurs mises en œuvre.

Compétences du coach

Le coach a une obligation de moyens. En conscience, il met donc en œuvre tous les moyens propres à l’atteinte de l’objectif dans les limites de la demande de son client.

 

Le coach doit posséder :

Des savoirs :

  • Connaitre les principes de fonctionnement des individus et des organisations.
  • Connaître les limites de son intervention.
  • Connaître les principes de la motivation.

Des savoir-faire :

  • Ecouter.
  • Questionner.
  • Faire silence.
  • Reformuler. 
  • Clarifier une situation.
  • Remettre en cause.
  • Donner de la reconnaissance.
  • Donner du feed-back.
  • Confronter avec bienveillance. 

Des savoir-être :

  • Se connaitre lui-même et travailler sur lui.
  • Être porteur d’une vision du monde positive.
  • Amener un cadre protecteur (Règles du jeu).
  • Donner des permissions pour permettre à l’autre d’oser.
  • Voir les difficultés comme des opportunités.
  • Être cohérent dans son fonctionnement.
  • Permettre la modélisation.
  • Croire dans les capacités de l’Autre.
  • Être source de soutien inconditionnel.